topblog Ivoire blogs

06/03/2011

Côte d’Ivoire : Ouest ivoirien, les ex-rebelles prennent une ville en zone pro-Gbagbo

rebelles.jpg
Alors que le panel de haut niveau des chefs d'Etats en charge du dossier ivoirien, ont exige "l'arret immediat de toutes les tueries et des actes belliqueux", les rebelles du camp ouattara ouvrent les hostilites dans le front Ouest en investissant la ville de Toulepleu apres de apres combats. A Abidjan, les terroristes du camp ouattara s'attaquent aux symboles de l'Etat de Cote d'Ivoire. Apres le centre emetteur d'Abobo, ils ont attaque la centrale thermique d'Azito qui fournit 1/3 de l'electricite du pays et a la maison d'edition Fraternite Matin.

Dans ces conditions, je me pose une seule question:
Que va aller faire le President de la Republique, Chef de l'Etat et Chef de l'armee, SEM Laurent Gbagbo a Addis-Abebas, alors que la guerre fait rage dans son pays?

Le camp ouattara a toujours dit qu'il n'y a pas de negociations possibles. C'est la guerre qui les interesse. Lorsqu'on ecoute leurs discours, c'est l'intervention militaire qui est pronee a longueur de journee. Et ils ont sillonne l'Afrique et le monde entier pour recruter des mercenaires qui avec l'aide de l'ONUCI operent deja sur le theatre des operations. Alors a la guerre comme a la guerre.

Je crois que les FDS doivent engager les combats sur tous les fronts au risque d'etre depasse par les evenements. Si les terroristes ont infiltres Abidjan, je crois qu'il faut aussi infiltres Bouake et les autres villes CNO, frapper fort, tres fort et ressortir. Le temps n'est plus aux tergiversations mais aux actions.
Que Dieu protege les FDS et les ivoiriens.

Voici le rapport des combats de l'ouest vu par directscoop et AFP.


source directscoop.net

TOULEPLEU (OUEST) – De violents combats ont eu lieu dimanche – et se poursuivent – entre les forces de défense et de sécurité (FDS) et les rebelles pro-Ouattara qui tentent d’occuper la ville.

« Les combats ont débuté à 11 heures lorsque les rebelles ont tenté d’entrer dans la ville », rapporte un habitant. Une information confirmée par une source militaire qui ajoute que « les rebelles occupent une partie de la ville et que les combats se poursuivent encore ».

Toulepleu est depuis le 26 février dans le viseur de la rébellion pro-Ouattara qui a repris les combats en violation du cessez-le-feu signé en 2004..

Après avoir attaqué avec le soutien des forces onusiennes les positions des FDS à Zouan Hounien, cap a été mis sur Bloléquin où ils échoueront. « L’objectif, selon un analyste militaire, en occupant Toulepleu, est d’isoler la ville de Bloléquin pour la rendre plus fragile ».

Selon une source proche du théâtre des opérations, « un char de l’ONUCI (Opération des Nations Unies en côte d’Ivoire) a pris part à l’attaque de la position tenue par les FDS, près de Zouan-Hounien à moins de 30 km de Danané».

Des combats violents opposent depuis des semaines les FDS aux rebelles dans l’Ouest et à Abidjan, notamment à Abobo où ils ont tenté de prendre le contrôle d’un camp de commandos de la gendarmerie. Cette rébellion qui utilise des « méthodes terroristes », tente de gagner, sans succès, les autres communes d’Abidjan.

Plusieurs responsables du camp Ouattara, le chef rebelle Soro Guillaume en tête, ont réitéré à maintes reprises, leur volonté de reprendre la guerre, révélant qu’ils étaient «lourdement armés».

Refusant sa défaite constatée par le Conseil Constitutionnel, plus haute juridiction chargée de proclamer les résultats définitifs des élections présidentielles, Alassane Ouattara depuis son QG du Golf Hôtel tente, en complicité avec l’ONUCI (Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire) et la Licorne (armée française) de renverser le gouvernement.


source AFP


Option militaire pour résoudre la crise ivoirienne
L`ex-rébellion ivoirienne des Forces nouvelles (FN), alliée à Alassane Ouattara, a pris dimanche la ville de Toulépleu, dans l`ouest du pays, aux forces du président sortant Laurent Gbagbo après de violents combats, ont indiqué des élus locaux et les FN.
"Il y a eu d`âpres combats à Toulépleu.

Les Forces nouvelles ont pris la ville", ont déclaré à l`AFP des élus locaux. "Les rebelles étaient plus
nombreux que nos jeunes, qui défendent la ville et ont dû opérer un repli tactique", ont-ils raconté.
"La ville est entièrement contrôlée par les FN", a déclaré une source au sein de l`état-major de l`ex-rébellion. Un combattant FN dans la zone a
affirmé à l`AFP que son camp visait désormais la ville de Bloléquin, plus à l`est.

Grande ville proche de la frontière avec le Liberia, Toulépleu est située en zone sud restée sous le contrôle du président Laurent Gbagbo après le
putsch manqué de 2002, à l`issue duquel la rébellion, baptisée plus tard Forces nouvelles, avait pris le nord du pays.
Depuis environ deux semaines, les combats ont repris dans l`ouest entre Forces de défense et de sécurité (FDS) de M. Gbagbo, appuyées par des miliciens, et éléments FN, faisant craindre une reprise des affrontements sur la ligne de front de 2002-2003.

Les commentaires sont fermés.