topblog Ivoire blogs

21/06/2011

Cote d'Ivoire: Avec Alassane Dramane Ouattara, un Etat de droits ou des droits a l'Etat

Me Ahoussou.jpg
Hier, lundi 20 juin 2011, sur TCI au journal de 20h, j'ai ecoute le ministre de la justice du gouvernement du president Alassane Ouattara expliquer la remise en liberte de 17 personnalites proches du President Laurent Gbagbo et j'ai ete vraiment decu. Alors je me suis demande si nous vivons dans un Etat de droits ou si nous devons que des droits a l'Etat. Je me suis vite rendu compte qu'avec Alassane Ouattara, l'Etat de droits n'existe pas, seul l'Etat a des droits de vie ou de mort sur les populations avec ses chiens de chasse (les FRCI: FReres CIsse), de privation de liberte ou de liberation avec la fameuse loi de 1963, des faux complots d'Houphouet dont ils sont les heritiers (le RHDP) ou de gel des avoires et de comptes bancaires.

Sur TCI, maitre Ahoussou Jeannot, explique la liberation des 17 personnalites par un acte de generosite du president Alassane. Il termine son intervention en disant que ces personnes ne sont pas concernees par la procedure judiciaire en cours contre le regime du President Laurent Gbagbo, sans toute fois mentionner que cela fait plus de deux mois que ces personnes sont detenues arbitrairement et illegalement par les nouvelles autorites d'Abidjan et que parmi ces personnes, il y a des deputes. Dans son intervention, il dit que ce n'est pas la premiere fois que Alassane fait cela, liberer des personnes privees de leur liberte sans raisons. Il rappelle le cas d'une soixantaine de personnes liberees au golf hotel, le 13 mai en oubliant de preciser que c'etaient des mineurs et le personnel domestique de la residence presidentielle. Depuis l'arrestation et la dentention arbitraire et illegitime des personnalites du regime du President Laurent Gbagbo, il n'y a aucun acte de justice. Tout se passe selon le bon vouloir du Tyran, le Moro Naba de Cote d'Ivoire. C'est lui qui decide qui doit etre mis en prison et qui doit etre libere. Il n'y a pas de justice.

Lorsqu'on les interpelle sur les exactions des chiens de chasse (les FRCI), ils vous renvoient aux enquetes du procureur. Toutes les organisations des droits de l'homme et leur allie l'ONUCI ont fini les enquetes et ont identifie les coupables. Mais jusqu'a present, aucune arrestation, aucune inculpation, aucune inquietude chez leurs chasseurs d'hommes.

Ne venez surtout pas parler du genocide de l'Ouest, le chef Alassane devient noir de colere, vous parle d'Etat de droit et vous renvoie aux enquetes du procureur. Quelle honte pour la Cote d'Ivoire et l'Afrique.

Un Etat de droits en Cote d'Ivoire avec Alassane, mon oeil! me disait quelqu'un. Avec Alassane, l'Etat vous prendra tout meme vos vies. C'est ce qu'on enseigne au FMI. "No pitie in business".

A bon attendeur, salut!!!!!

Commentaires

good!

Écrit par : Sodium lauryl sulfate | 21/07/2011

s des droits de l'homme et leur allie l'ONUCI ont fini les enquetes et ont identifie les coupables. Mais jusqu'a present, aucune arrestation, aucune

Écrit par : Sodium lauryl sulfate | 21/07/2011

Les commentaires sont fermés.