topblog Ivoire blogs

02/05/2011

COTE D'IVOIRE : Toujours dans La logique de « l’absurde » ?

Je me demande ce qui arrive a mon pays. Je m'interroge, qu'est ce que le peuple de Cote d'Ivoire a fait pour meriter un tel sort? Qu'est ce que les ivoiriens ont-ils fait pour que "l'ABSURDITE" soit erige en mode de gestion de notre pays?
RHDP.jpg
1) Un putchiste, qui a fait tuer, violer, voler, piller, bombarder tous les symboles de l'Etat de Cote d'Ivoire (le centre emetteur d'Abobo, le palais presidentiel, la residence du chef de l'Etat, la maison de la radio et la television ivoirienne, tous les casernes militaires meme celle des sapeurs pompiers), des residences privees, rayer des quartiers et des villages de la carte de la Cote d'Ivoire, veut se faire investir par un Conseil Constitutionnel dont il ne reconnait pas l'autorite. Il n'a pas le courage d'assumer son coup d'etat militaire sanglant et genocidaire et cherche des artifices constitutionnels pour maquiller le visage hideux de sa forfaiture.
Si on ne reconnait pas les resultats du Conseil Constitutionnel et qu'on a perpetre un coup d'etat ou coup de force ou encore la force legitime, il faut avoir le courage de dissoudre la constitution, l'assemblee nationale, le Conseil Constitutionnel, la cours supreme, la grande chancellerie, la grande mediature, l'armee et de creer des commissions pour proposer de nouvelles institutions pour la 3eme Republique des pilleurs, violeurs, voleurs, casseurs, tueurs et j'en passe.

2) Le general de corps d'armees Philippe Mangou, est-il chef d'etat major de quelle armee? des FRCI, je ne pense pas. Les FRCI ce n'est pas une armee, ce sont des milliciens qui n'obeissent qu'aux chefs de guerre (Wattao, Cherif Ousmane, Loss, Morou, Tuo Fozie, etc). Depuis la chute du President Laurent Gbagbo et l'epuration politique engagee par le regime tyrannique du RHDP, Les FRCI sont les maitres de la Cote d'Ivoire. Malgre leur analphabetisme notoire, ils savent que le pays n'a plus de forces politiques, ni judiciaires, ni d'autorites morales ou religieuses. La seule autorite ce sont les armes qu'ils detiennent.

3) Depuis le 11 avril dernier, jour de la rediction du President Laurent Gbagbo, il n'y a pas de pouvoir politique constitutionnellement parlant. Et comme les nouveaux maitres refusent d'admettre le coup d'etat sanguinaire et genocidaire qu'ils ont perpetre, le pouvoir est dans la rue aux mains des chefs de guerre et leurs milliciens. Car en realite, Alassane Ouattara n'est pas encore le President de la republique de Cote d'Ivoire et ne peut l'etre en moins de dissoudre la Constitution et les institutions et d'assumer sa forfaiture. Il est pour le moment le President elu de et par la communaute internationale. Il usurpe donc la fonction de Chef d'etat, de president de la republique.

4) L'on accuse le President Laurent Gbagbo d'avoir use de sa fonction de President de la republique et chef de l'etat que lui a confere le Conseil Constitutionnel et on l'arrete lui, sa femme, ses enfants, ses petits enfants, ses proches, ses collaborateurs et le plus grave sa mere. Et voir comment cette pauvre dame du 3eme age a ete traite est repugnant et donne froid dans le dos.
On arrete le President Gbagbo et on fait la cours au president du Conseil Constitutionnel, qui l'a proclamme elu et investi President de la repuplique pour une autre investiture. Lui (le president du CC) n'est pas inquiete. Le grand Chancelier de l'ordre national qui a donne les attributs de la republique dont le grand colier au president Laurent Gbagbo n'est pas inquiete.

5) Pour Justifier l'epuration politique et les arrestations arbitraires, on nous sert la loi des faux complots d'Houphouet Boigny de 1963. Et oui, vous avez bien lu, FAUX COMPLOTS que le vieux lui meme a reconnu en tant que tels. C'est cette loi du faux qu'on nous sert comme argument juridique de l'arrestation des membres de la majorite presidentielle (LMP).

Messieurs du RHDP, vous avez gagne la guerre, je vous demande pardon d'assumer votre COUP D'ETAT SANGLANT, comme le general GUEI l'a fait en 1999, pour que nous allions vite a la reconstruction et la reconciliation. Car vous meme vous savez qu'il n'y a pas de loi organique ou juridique qui puisse vous aider, sinon vous ne seriez pas alle chercher la loi des faux complots de 1963 pour justifier des arrestations arbitraires. Et si vous vous engagez dans la voie juridique, nous risquons de perdre beaucoup de temps car les adversaires en face ont des arguments solides alors que vous ne maitrisez que les armes, les embargos, la fermeture des banques et les vieilles lois des faux complots. (lol). Vous n'avez pas oublie comment ils vous ont fait tourner avec les lois pendant 4 mois (lol). Donc petit conseil, assumer le coup d'etat et renovons tout. Il ne s'agit pas de casser les sculptures, les cites universitaires seulement, il faut aussi casser la fameuse loi fondamentale et vive la renovation. A moins que vous vouliez construire sur et a cote de la refondation (lol).

A Monsieur Alassane Ouattara, je demande comme il l'a fait en 2000, de faire une transition et de reorganiser des elections democratiques, transparentes, libres sans armes et ouvertes a tous dans un pays unifie et pacifie. C'est en cela qu'on reconnaitra que le pouvoir ne l'interesse pas, mais plutot c'est le bonheur des ivoiriens qu'il recherche. Car si les elections de 2000 ont ete calamiteuses (dixit LG), je ne trouve pas d'adjectif pour celles de 2010.

COTE D'IVOIRE YAKO.

29/03/2011

Crise Ivoirienne: ET SI ALASSANE OUATTARA ETAIT LE PERE DE L'IVOIRITE?

ADO.jpg
Je sais que la premiere reaction des gens sera, ce gars la, il raconte quoi encore, on sait qui est le pere de l'ivoirite qui fait tant de degats dans la belle Cote d'Ivoire de nos peres fondateurs. Moi meme je pensais le savoir et pensait a la meme personne que vous. Mais depuis le declenchement de cette autre crise apres cette parodie d'election, et que le lexique evolue tres rapidemment, mon point de vue a evolue car je commence a etre un adepte des mots maintenant. Des rebelles et terroristes sont nommes "forces republicaines". "Un president elu par la communaute internationale" qui n'est pas encore investi par cette meme communaute internationale a "une armee", "une chaine de television et de radio", "une republique du golfe", "un gouvernement" et "des ambassadeurs".
Alors attribuer la paternite de l'ivoirite a Mr Aime Henri Konan Bedie peut etre vu autrement. Si nous prenons le concept d'ivoirite comme un enfant, il faut parler de l'epoux (epouser une idee, un concept), concevoir le bebe avec la partenaire et promouvoir l'enfant. En considerant ces mots "epouser", "concevoir" et "promouvoir", nous chercherons a mettre un nom sur ces mots.

Epouser le concept


Selon wikipedia,
L'ivoirité est un concept visant à définir la nationalité ivoirienne dans un processus de démocratisation et d'unification nationale d’une société en manque d'imaginaire "globalement national". Il s'appuie sur des notions culturelles et vise à promouvoir les cultures et productions nationales. Le concept d'ivoirité est apparu en 1945 à Dakar, avec des étudiants ivoiriens.

Certains intelectuels ont epouse l'idee de la conception d'une societe ivoirienne culturelle dans les annees 70-80:

Ce terme "d'ivoirite", qui n'est repertorie dans aucun dictionnaire, est un neologisme cree de toute piece et utilise pour la premiere fois officiellement dans un article intitule "ivoirite et authenticite" paru dans le journal Fraternite Matin (quotidien proche du PDCI) en 1974. L'auteur de cet article est Dieudonne Niangoran Porquet. source: "l'ivoirite. de la conceptualisation a la manipulation de l'identite ivoirienne" de JOLIVET Elen.

«Contrairement à certaines opinions, la notion d’ivoirité n’est ni sectarisme étroit, ni expression d’une quelconque xénophobie; elle est la synthèse parfaite de notre histoire, l’affirmation d’une manière d’être originale, bref, un concept fédérateur de nos différences.» (Saliou Touré).

«L’ivoirité est ce lien essentiel qui se tisse au fil du temps entre notre pays et la manière dont chacun y vit et travaille, mais aussi un message de fraternité et de progrès pour réussir une intégration régionale économique profondément humaine.» (Benoït Sacanoud).

«L’ivoirité, précise Georges Niangoran-Bouah, c’est l’ensemble des données socio-historiques, géographiques et linguistiques qui permettent de dire qu’un individu est citoyen de Côte d’Ivoire ou Ivoirien. Ce terme peut aussi désigner des habitudes de vie, c’est-à-dire la manière d’être et de se comporter des habitants de Côte d’Ivoire, et enfin, il peut aussi s’agir d’un étranger qui possède les manières ivoiriennes par cohabitation ou imitation.


Conception de l'ivoirite

Alors les ivoiriens commencent a epouser cette idee, le premier qui essaie de le mettre en oeuvre est Felix Houphouet Boigny. En 1978, il cree "le ministere du travail et de l'ivoirisation" afin de desamorcer des revendications autochtones. Ce ministere permet de creer certains postes reserves de facon preferentielle aux ivoiriens. "L'ivoirisation" des emplois est progressivement etendu de la fonction publique et aux entreprises prives. Une structure publique, l'Office de la Main d'Oeuvre Ivoirien est cree (OMOCI) pour faciliter l'acces des ivoiriens a des emplois reserves.

Mais celui qui trouva la fameuse formule d'institutionnalisation de l'ivoirite est Mr Alassane Dramane OUATTARA, avec l'instauration de la carte de sejour pour les etrangers en 1990. A partir de la, en Cote d'Ivoire, il y a les ivoiriens et les etrangers qui ne pouvaient plus avoir les memes droits. "L'IVOIRITE exclusionniste" venait d'etre nee.

Promotion de l'ivoirite

Comme tout le monde le sait, cette promotion de l'ivoirite est l'oeuvre de Mr Aime Henri Konan BEDIE et du PDCI-RDA de 1993 a 1999.

Conclusion:
En conclusion, nous pouvons affirmer de notre point de vue, que le pere du "monstre exlusionniste d'ivoirite" est Mr Alassane Dramane Ouattara, aujourd'hui Alassane Ouattara.


source de documentation: http://geo-phile.net/IMG/pdf/_M_ire_L_ivoirit_e_la_conceptualisation_-6164_a_manipulation_jolivet.pdf

23/03/2011

Crise ivoirienne : Comportement de président

LG vs ADO.jpg
Depuis le début de la crise postélectorale, j'observe les comportements de nos 2 présidents.





L'un ayant pour domicile un hôtel lance des ultimatums au second :


* 1er ultimatum : Fin décembre - "Quittes le pouvoir, tu pourras conserver ton statut d'ancien chef d'état"

* 2ème ultimatum : Fin janvier - "Tu tomberas comme un fruit ... pourri... "

* 3ème ultimatum : Mars - "Tu as 2 semaines pour avoir une sortie honorable"

L'autre demande un dialogue entre protagoniste pour dénouer la crise.

L'un demande la fermeture de la banque centrale qui entraînera la fermeture des banques commerciales et la paralysie du système bancaire. Les populations se retrouvent sans ressources financières.

L'autre réquisitionne la banque centrale et nationalise certaines banques commerciales pour sauvegarder le système bancaire.

L’un interdit les exportations de café et de cacao ce qui entraîne la misère chez les paysans.

L’autre nationalise l’achat et la vente de ces produits pour la survie de l’état.

L'un demande des sanctions contre les ports ivoiriens ce qui entraîne de facto un embargo contre les médicaments.

L'autre demande de diversifier ses partenaires pour contourner ces sanctions.

Ce qui est constant chez ces 2 présidents: ils sont prêts à tout pour avoir ou conserver le pouvoir. Mais entre ces 2 attitudes, on voit qui aime son pays ou pas. Comme dans le récit du jugement du Roi Salomon, on a vu entre les 2 femmes qui se disputaient un enfant qui était la vraie mère.

by Arnaud du Val on Friday, March 18, 2011 at 10:20am