topblog Ivoire blogs

20/05/2014

FIN DU MONDE : La marque de la bête déjà présente dans le monde

Puce_sous_cutanee.jpg
La micro-puce sous-cutanée possède un émetteur-récepteur qui transmet sous forme d'un train d'impulsions, un signal numérique composé de 85 éléments de données. Mais cette puce radiofréquence n'est pas un émetteur de données. Elle ne s'active que si elle est sollicitée par un scanner spécifique. Cela s'apparente davantage aux code-barres d'un produit de supermarché. Source : adapté de "Nanoinformatique et intelligence ambiante - Inventer l'ordinateur du XXIème Siècle" Jean-Baptiste Waldner, Hermes Science, London, 2007

Apocalypse 13
"
13.1
Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.
13.2
La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.
13.3
Et je vis l'une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l'admiration derrière la bête.
13.4
Et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle?
13.5
Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes; et il lui fut donné le pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois.
13.6
Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel.
13.7
Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.
13.8
Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé.
13.9
Si quelqu'un a des oreilles, qu'il entende!
13.10
Si quelqu'un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu'un tue par l'épée, il faut qu'il soit tué par l'épée. C'est ici la persévérance et la foi des saints.
13.11
Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon.
13.12
Elle exerçait toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.
13.13
Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.
13.14
Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait.
13.15
Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués.
13.16
Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,
13.17
et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
13.18
C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six."


Tout le monde connait les paroles prophétiques ci-dessus, mais est-ce-que nous savons comment cela va se manifester réellement dans notre monde ?

A côté des phénomènes de vulgarisation de l'homosexualité, il y a la marque à la puce.

Lisez plutôt:


PuceRFID.jpg

Puce sous-cutanée
Les puces électroniques sous-cutanées sont des implants électroniques insérés sous la peau d'animaux (humains compris).

De la taille d’un grain de riz, la puce sous-cutanée est implantée à l’aide d'une seringue intradermique. Certaines puces RFID sont de la taille d'un grain de sable, par exemple une micro-puce développée par Hitachi.

La santé est un large champ d’application pour cette puce qui constitue une clé d'identification, par radio-identification (RFID), permettant d'établir le lien entre le porteur et les informations de son dossier médical, informations disponibles dans une base de données sécurisée sur Internet.

Les puces sous-cutanées peuvent également servir à suivre les déplacements d'humains et d'animaux, comme ce fut le cas de Kevin Warwick lors du projet cyborg 1.0, qui consistait à effectuer automatiquement des actions domotiques en fonction de ses déplacements dans un bâtiment.

Chez l'animal
La puce est généralement implantée du côté gauche, au niveau de la gouttière jugulaire. Cette opération est effectuée par un vétérinaire. Bénigne et rapide, elle ne nécessite généralement pas d'anesthésie si la peau de l'animal s'y prête. La puce est inerte. Elle est activée par le champ électromagnétique émis par l'appareil lecteur et elle émet alors son code composé de 15 chiffres (3 pour le pays, 2 pour le type d'animal, 2 pour le fabricant, 8 pour le n° de l'animal)2.

Les données correspondant au code sont collectées par des sociétés gestionnaires vétérinaires, chargées de centraliser et d'actualiser les renseignements sur les animaux, communiquées par les propriétaires et les vétérinaires.

La puce permet d'identifier l'animal (nom, date de naissance, propriétaire, adresse...), de retrouver des données médicales (âge, sexe, vaccinations...), de le localiser lorsqu'il s'est perdu ou échappé.

En France l'identification des carnivores domestiques (chien, chat et furet) par puce électronique sous-cutanée est obligatoire pour passer les frontières, faire l'objet d'une importation ou aller sur certaines îles (dont la Corse) et dans les départements touchés par la rage.

Chez l'humain
La FDA américaine (Food and Drugs Administration) a approuvé en 2004 l’implantation sous cutanée de radio-marqueurs à des fins médicales, une impulsion significative à des industriels comme Applied Digital Solutions, fabricant de ce type de radio-marqueurs et en quête d’un véritable marché de masse.

La puce est implantée au niveau du triceps entre le coude et l'épaule.

Mais il n’est aujourd’hui déjà plus besoin d’un risque vital pour accepter l’implantation d’un tel dispositif. Les membres du Baja Beach Club à Barcelone se font implanter une puce Verichip d’Applied Digital Solutions. Celle-ci assure une fonction de porte-monnaie virtuel dans le cadre de cet établissement.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Puce_sous-cutan%C3%A9e
----------------------------------

Luxembourg – Luxembourg ville – Depuis le mois de septembre 2013, une classe de 22 enfants de maternelle de l’école « Les petits pois » de Klinchkel participe au programme d’identification personnel continu (PIPC) lancé secrètement par les autorités luxembourgeoises.
Ce programme a pour but de tester les nouvelles possibilité d’identification des personnes afin de remplacer la carte d’identité. Une puce RFID (radio frequency identification) a donc été implantée à 22 enfants d’une classe de maternelle avec l’accord de leurs parents.

ExtractionPuceRFID.png
Extraction Puce RFID

Le but de l’opération est d’évaluer les avantages et inconvénients d’une telle méthode et d’en tester les limites.
L’information a fuité la semaine dernière suite à un cas de maltraitance sur enfant. En effet, une jeune fille de 4 ans a été reçue le 12 mai aux urgences du CHRD Luxembourg avec un doigt fortement abîmé. Celle-ci aurait déclaré aux médecins que son père lui avait « enfoncé un couteau dans le doigt pour lui enlever la puce ». Le père de la jeune fille n’avait pas été mis au courant lors de l’implantation de la puce et a réagi de manière violente en apprenant 9 mois plus tard que sa femme lui avait caché.
Suite aux révélations de ce père de famille, les services secrets luxembourgeois ont décidé de communiquer sur l’expérience:
La puce RFID choisie est la dernière nouveauté de chez Hitachi. Celle-ci n’est pas plus grosse qu’un grain de riz A New RFID with Embedded Antenna MU-Chip et peut donc être aisément insérer sous la peau, sans même que la personne ne s’en rende compte. Les avancées technologiques en miniaturisation posent donc la question de la surveillance de la population sans consentement.

Un des parents de ces « enfants tests » a accepté de répondre à nos questions:

Pourquoi avoir accepté que votre enfant reçoive cette puce sous-cutanée et soit donc potentiellement suivi, localisé, voire analysé en continu ?

Nous avons signé un contrat nous expliquant que toutes les données récoltées ne seront pas utilisées à des fins commerciales et seront détruites une fois la période de test terminée à la fin de l’année scolaire. En plus, un défraiement conséquent nous sera versé au terme de l’étude.

Est-ce que votre enfant est au courant de ce qu’il a sous la peau ?

Notre enfant n’est même pas au courant, nous lui avons dit que c’était un vaccin, c’est ce que l’école nous avait demandé de leur dire. Et puis notre enfant est trop jeune pour comprendre, on préfère ne pas le perturber avec cela.

Que pensez-vous du fond de cette étude ? Seriez-vous prêt à avoir vous aussi une puce sous-cutanée ?

Pourquoi pas, personnellement je n’ai rien à me reprocher, donc cela ne me poserait pas de problèmes d’être surveillé, même 24h/24. J’ai tendance à penser que les gens qui s’insurgent contre ces améliorations de notre sécurité ont probablement des choses à cacher. De plus, j’aimerais que mes enfants gardent la puce au terme de l’étude, mais malheureusement ce n’est pas possible. Cela me rassurerait beaucoup que mes enfants soient localisables à distance. Si tous les enfants du monde avaient une puce sous-cutanée, il n’y aurait plus d’enlèvements d’enfants. Par contre, il faudrait implanter la puce ailleurs que dans le doigt car le ravisseur pourrait toujours se débarrasser de la puce facilement…

L’étude prendra fin le 30 juin 2014, les puces seront alors enlevées aux enfants.

source : http://nordpresse.be/puce-rfid-enfants-en-maternelle/

-------------------------------
Regardez la vidéo suivante: https://www.youtube.com/watch?v=4yMva-QiXrA

29/05/2013

France : L'humanité à la dérive, un «violeur» récidiviste de juments arrêté dans la Drôme

jument.jpg

Dans le paisible village de Mercurol, dans la Drôme, on nage dans le sordide ces derniers temps. Un homme suspecté d'avoir «violé» des juments au cours des derniers mois, et qui devait en répondre devant la justice à l'automne prochain, a récidivé cette semaine, révèle le Dauphiné Libéré.
Confondu par un système de vidéoprotection mis au point par les éleveurs suspicieux, il a été interpellé et placé en garde-à-vue ce mercredi.

Le 15 mai dernier, le quotidien local révélait déjà qu'un habitant du village voisin avait été interpellé par les gendarmes, et reconnu avoir violé deux juments dans un champ situé sur la commune de Mercurol. Ce sont les éleveurs eux-mêmes, après avoir découvert des éléments suspects, qui avaient installé une caméra à proximité et avaient ainsi pu apporter à la gendarmerie les séquences vidéos pour le moins obscènes. Reconnu et confondu par la gendarmerie, l’homme devait ainsi répondre dans quelques mois des faits de sévices de nature sexuelle sur animaux apprivoisés devant la justice à l’automne prochain, un délit passible de 2 ans d’emprisonnement et de 30000€ d’amendes.

Mais les éleveurs n'étaient pas au bout de leur peine. Lundi soir dernier, l'un d'eux, qui avait ré-enclenché la caméra infrarouge à cause d'un «mauvais pressentiment», s'est en effet rendu compte que le matériel utilisé par le violeur (tabouret, sangles...), resté sur place depuis la dernière fois, avait disparu. Soupçonnant le suspect d'être de nouveau passé par là, l'homme excédé a donc décidé de visionner les dernières séquences filmées par son dispositif, et découvert de nouvelles scènes scabreuses, avec cette-fois ci trois juments. Les clichés ont été de nouveau apportés à la gendarmerie, qui a procédé ce mercredi à son arrestation.

LeParisien.fr



Où va l'humanité menée par la France???

26/03/2013

Mariage gay : "L’opinion publique américaine est mûre pour légiférer"

La Cour suprême des États-Unis ouvre, ce mardi, son débat sur la délicate question du mariage homosexuel. L'occasion pour les Sages de légiférer sur le plan national alors que l'opinion publique y est de plus en plus favorable.

Par Ségolène ALLEMANDOU (texte)

mariage homo3.jpg
C’est une session historique qui s’est ouverte, ce mardi, à la Cour suprême des États-Unis. Durant deux jours, les neuf Sages qui la composent doivent débattre de la question du mariage homosexuel suite à deux recours engagés par des couples homosexuels. Dans un premier temps, ils vont étudier l'interdiction du mariage des couples de même sexe en Californie. Puis, mercredi, ils se pencheront sur la loi fédérale de défense du mariage qui empêche les époux homosexuels d'être reconnus comme tels au niveau fédéral.

Cette audience pourrait conduire les Sages à légiférer d’ici juin sur le mariage homosexuel dans tout le pays. Pour l'heure, il est autorisé dans neuf des cinquante États du pays ainsi que dans la capitale fédérale, Washington. Les juges pourraient saisir cette occasion pour suivre l’opinion publique américaine qui se montre de plus en plus favorable sur le sujet.

mariage homo2.jpg
Un sondage conduit début mars par le Washington Post et ABC révèle que 58 % des Américains y étaient favorables. Selon une autre étude menée par le Public Religion Research Institute, 52 % des personnes interrogées se prononcent en faveur du mariage gay (42 % contre), ainsi que 57 % de Californiens. Signe que les mentalités ont évolué puisqu’en 2008, ils étaient plus de 52 % dans cet État à s'opposer au mariage entre couple du même sexe.

Évolution

Nombreuses en effet sont les personnalités à avoir changé d’avis sur la question ces derniers mois. Barack Obama le premier : après s’être prononcé contre le mariage homosexuel en 2008, le président des États-Unis a déclaré avoir changé d’avis au printemps dernier au gré des discussions avec ses filles ou avec ses amis gays. Ce mois-ci, l’ancienne secrétaire d’État Hillary Clinton a aussi ouvertement affiché sa position. Et, last but not least, l’ancien locataire de la Maison Blanche, Bill Clinton, a récemment appelé à invalider la loi fédérale sur la défense du mariage traditionnel, qu’il avait lui-même signée en 1996.

mariage homo.jpg
Au sein du Parti républicain, le verrou sur la question est également en train de sauter. Le sénateur de l’Ohio, Robert Portman, a rejoint le camp des "pro" ce mois-ci depuis q’il a appris que son fils était gay. L’influent et très conservateur Karl Rove a également envisagé, lundi 25 mars, que le prochain candidat républicain à la présidence américaine soit favorable au mariage gay, même si la majeure partie de son camp y reste opposée.

De plus, plusieurs cadres du Parti républicain, dont Jon M. Huntsman Jr., ancien candidat à la présidentielle en 2012, et Meg Whitman, ancienne PDG d’eBay qui s’est lancée dans la politique, ont envoyé une circulaire à la Cour suprême pour appeler les Sages à se prononcer en faveur du mariage gay.

"Il faudra du temps pour légiférer au niveau national"


Malgré cet élan en faveur du mariage pour les couples de même sexe, les experts doutent de la capacité de la Cour suprême à légiférer au niveau national. "Certes, l’opinion publique est mûre pour légaliser le mariage homo mais il faudra encore du temps pour légiférer", estime la politologue franco-américaine Nicole Bacharan.

D’une part car la société reste tout de même divisée sur le sujet. "Certes, les opposants n’ont pas de figure de proue comme Frigide Barjot en France, relève cette dernière. Mais les leaders sont néanmoins très actifs au niveau fédéral, et notamment dans des États clés comme la Californie".

D’autre part car la Cour, à majorité conservatrice (cinq conservateurs et quatre libéraux), ne devrait pas adopter un avis aussi catégorique. "Je ne pense pas que les Sages aillent jusqu’au bout car ils ne peuvent pas exacerber la population comme ce fut le cas lors de la légalisation de l’avortement en 1973, ajoute Nicole Bacharan qui fait référence à la décision Roe vs Wade. "À l'époque, beaucoup avaient jugé leur décision trop rapide et trop tranchée pour l’opinion publique." La loi avait déclenché une guerre entre les "prochoice" et les "prolife". "Les juges ne sont pas prêts à ouvrir une autre guerre", poursuit Nicole Bacharan.

mariage homo4.jpg
D’autant que, comme l'a déclaré le juge conservateur Kennedy qui défend les droits des homosexuels à la Cour suprême, "une démocratie ne devrait pas dépendre de neuf juges non-élus pour ses décisions majeures". Pour David Cruz, professeur de droit à l'université Southern California interrogé par l’AFP, la Cour risque d'opter pour une "décision limitée à la Californie". Sauf si les juges se posent la question sous l'angle de l'égalité des droits. "Auquel cas, ils pourront difficilement s'opposer à une loi", conclut Nicole Bacharan.

Toutefois, une surprise n’est pas à exclure, avancent les experts. "Si les juges se penchent sur la question de l'interdiction du mariage gay en Californie (ou "Proposition 8"), ils devront accepter la lecture la plus large selon laquelle la Constitution garantit à chacun la liberté d'épouser la personne de son choix", avance David Cruz.

source : france24