topblog Ivoire blogs

10/02/2013

Côte d'Ivoire: Incursion dans le monde des femmes et hommes d'affaires ivoiriens (suite 2)

cote d'ivoire, éconmie, alassane dramane ouattara, crise, rebelles, rebellion armée, rebellions, rebellion, ressources naturelles, affaires
Cheick Karamoko (Swindevco)
Rien ne va plus entre Cheick Karamoko et ses amis d'hier. En 2004, au moment de la création de Swindevco, société spécialisée dans les réseaux de téléphonie, Cheick Karamoko était proche de Zoumana Bakayoko, frère d'Hamed Bakayoko, actuel ministre ivoirien de l'intérieur, qui détenait à l'époque le portefeuille de la poste, des télécommunications et des NTIC. Cette proximité avait permis à Swindevco de décrocher plusieurs contrats avec les entreprises de téléphonie mobile. Mais Karamoko serait actuellement en bisbilles avec son ancien associé. Il se serait rapproché d’Amadou Soumahoro, secrétaire général du Rassemblement des républicains (RDR), connu pour être critique vis-à-vis d'Hamed Bakayoko au sein du parti d'Alassane Ouattara.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
Lambert Fêh Késsé (SGBCI)
L'ancien directeur des impôts sous Laurent Gbagbo, Lambert Fêh Kessé, a renoncé à son mandat d'administrateur de la Société générale de banques en Côte d'Ivoire (SGBCI) au lendemain de la dernière assemblée générale des actionnaires, fin août. Lambert Fêh Késsé présidait la Société ivoirienne de Banque (SIB), banque publique, avant d'être limogé en août par le ministre des finances, Charles Diby Koffi, et remplacé par Georges N'Dia, originaire de la ville de Bouaflé (Centre ouest), tout comme le ministre Diby.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
MATHIEU KADIO-MOROKRO (Petro Ivoire)
Originaire d'Agnibilékrou en pays Agni (Est), Mathieu Kadio-Morokro, le président de la société de distribution de produits pétroliers Petro Ivoire, vient d'introduire sa société en Bourse, à Paris. L'homme d'affaires, qui a réalisé l'ensemble de sa carrière dans ce secteur, a notamment été en poste comme directeur des opérations de Shell,avant de créer sa propre société dans les années 90. Mathieu Kadio-Morokro préside aussi, depuis plus de dix ans, le Groupement professionnel de l'industrie du pétrole (GPP) à Abidjan.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
PARFAIT KOUASSI (DPCI)
PDG de Distribution pharmaceutique de Côte d’Ivoire, filiale de la Coopérative française d’exploitation de récupération pharmaceutique, Parfait Kouassi peut enfin s'adonner à sa seconde passion après la pharmacologie ! Il vient d'accéder à la présidence du Comité national des supporters des Eléphants. Cette structure, placée sous la tutelle du ministère des sports et des loisirs, est chargée de fédérer les supporters de l’équipe nationale de football. Connu pour son combat contre le trafic des faux médicaments en Côte d'Ivoire, Parfait Kouassi milite au Parti démocratique de Côte d'Ivoire et préside l'Ordre des pharmaciens.
cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires

YVES BRA (Hapitrading Bra)

Yves Bra, 47 ans, ancien salarié du groupe Sifca et fils de feu Denis Bra Kanon, tout-puissant ministre de l'agriculture sous Felix Houphouët-Boigny, vient de créer Hapitrading Bra (HB). De droit ivoirien, HB, dont le capital se monte à 55 millions de F CFA, représentera en Afrique Beauvallet, spécialisée dans la production, la distribution et la transformation de viande. La création de cette société a été appuyée par le ministre ivoirien du commerce, Dagobert Banzio, et par celui de la production animale, Adjoumani Kouassi. HB est en négociation pour être le fournisseur exclusif en viande de l’armée et de plusieurs institutions d’Etat.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
DOMINIQUE KACOU (CIE)
Dominique Kakou a été nommé le 22 août, nouveau directeur de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), filiale du fonds d’investissement américain Emerging Capital Partners (ECP) et dont le français Bouygues est l'un des actionnaires. Cette décision a été entérinée lors d
'un conseil d'administration à Paris. Proche de l’ancien président de la CIE Marcel Zadi Kessy, Dominique Kakou, qui remplace à ce poste Flore Djédji Konan, occupait précédemment la fonction de directeur général adjoint chargé du pôle de l’administration et des finances. Flore Djédji Konan devrait rejoindre la holding Finagestion, qui supervise les secteurs de l'eau et de l'électricité en Côte d'Ivoire.

FRANCK KONAN-YAHAUT (Shell)
Evoqué dans la rubrique "Marabout" de notre précédente édition (LC nº615), Franck Konan-Yahaut nous demande de préciser qu'il n'a pas été nommé "directeur de Shell pour l’Afrique de l’Ouest" comme nous l'avons indiqué, mais plutôt responsable "Business Unit Shell pour le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire". En outre, il ne connaît, ni de près, ni de loin Anne Marie Konan Payne et l'ancien premier ministre ivoirien Seydou Diarra, car "Shell étant une société privée, les mouvements de personnel ne font l'objet d'aucune influence politique". Shell, une exception africaine !


ISMAÏLA DIABY (Mediapolis Afrique)

Directeur de la société Mediapolis Afrique, spécialisée dans les études et les stratégies marketing, Ismaïla Diaby est le nouveau consultant en communication de la présidence ivoirienne. Il projette de lancer, fin 2011, une montgolfière géante qui traversera plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest. Un projet soutenu par Nestlé. Formé en France chez l'américain Control Data Institute, Ismaïla Diaby a ouvert des antennes de Mediapolis Afrique au Burkina Faso, au Niger, au Sénégal, au Mali ainsi qu’au Togo.

FRANCK KONAN YAO (Shell)
L'Ivoirien Franck Konan Yao, qui occupait le poste de directeur financier de la filiale de Shell au Ghana, a été nommé, fin juin, directeur Afrique de l'Ouest de la major. Basé à Abidjan, il succède au Français Alain Carreau. Franck Konan Yao est un parent d'Anne Marie Konan Payne, la directrice du Centre d'information et de communication gouvernementale (CICG), proche de l'ancien premier ministre Seydou Diarra.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
NINA BINTOU TOURÉ (PR Conseils)
La dirigeante de la société de communication et de relations publiques PR Conseils, Nina Bintou Touré, a été nommée directrice de la communication et porte-parole du ministre ivoirien de l’intérieur, Hamed Bakayoko. Avant sa nomination, Nina Bintou Touré s’occupait déjà de l’organisation des événements privés (anniversaire, baptême…) à la résidence du ministre d’Etat.


06/08/2012

Côte d'Ivoire : six hommes tués dans l'attaque d'un camp militaire à Abidjan

source: lepoint.fr
FRCI3.jpgFRCI.jpg
Au moins six hommes en treillis ont été tués durant l'attaque menée tôt lundi matin par des assaillants non identifiés contre un camp militaire d'Abidjan, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Quatre corps étaient visibles par terre dans un bâtiment à l'entrée du camp d'Akouédo (nord d'Abidjan), dont la porte avait été défoncée. Du sang avait été projeté sur le sol et les murs. A un poste de garde et à une sortie deux autres corps gisaient au sol, a-t-on constaté. Tous étaient vêtus de treillis.

La situation était calme aux abords du camp, où la circulation avait repris.


Le camp, situé dans le quartier de Cocody, a été le théâtre d'échange de tirs nourris d'armes automatiques et de kalachnikov entre 03H00-04H00 et 06H00 du matin (locales et GMT), avaient indiqué plus tôt des résidents interrogés par l'AFP.

Aucune information n'était dans l'immédiat disponible sur l'identité des assaillants, ni sur un éventuel lien avec la mort de cinq militaires dimanche, tués dans l'attaque d'un commissariat et d'un poste de contrôle de l'armée par des hommes lourdement armés à Yopougon, quartier ouest de la capitale économique ivoirienne.

Par jeuneafrique:

FRCI2.jpg
Des inconnus armés ont attaqué un camp militaire d'Abidjan lundi 6 août au petit matin. Le bilan provisoire fait état d'au moins un mort et plusieurs blessés.

À peine vingt-quatre heures après l'assassinat de cinq membres des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) dans le quartier de Yopougon, de nouvelles violences ont éclaté à Abidjan. Cette fois, c'est un camp militaire de la capitale économique ivoirienne qui a été visé par des inconnus armés. Au moins une personne a été tuée et plusieurs ont été blessées lors de cette attaque, survenue tôt lundi matin. D'après la correspondante de la Radio télévision ivoirienne (RTI), le bilan provisoire s'élève à au moins six morts.

« Il y a un mort et des blessés, les infirmiers du camp sont en train de faire des pansements », a déclaré une source militaire.


Le camp d'Akouédo, situé dans le quartier de Cocody (nord d'Abidjan), a été l'objet de tirs nourris d'armes automatiques et de kalachnikov entre 04h00 et 06h00 du matin par des assaillants non identifiés. Selon des sources concordantes, des éléments des FRCI sont arrivés ensuite en renfort et ont pris position autour du camp.

Retour au calme

« Les FRCI procèdent à des contrôles et fouillent les véhicules qui passent devant le camp », a raconté un habitant. « Le calme est revenu, les gens commencent à sortir dans la rue », a indiqué une résidente du secteur.

Cette attaque survient au lendemain de la mort de cinq militaires des FRCI tués dans l'attaque d'un commissariat et d'un poste de contrôle de l'armée par des hommes lourdement armés à Yopougon.

L'insécurité a reculé dans le pays depuis la fin de la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011 ayant fait environ 3 000 morts. La circulation d'armes en tous genres, des ex-combattants mécontents de leur sort et des tensions ethniques toujours vives, en particulier dans l'Ouest, nourrissent encore des incidents meurtriers.

(Avec AFP)

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Côte d'Ivoire : au moins un mort dans l'attaque d'un camp militaire