topblog Ivoire blogs

10/02/2013

Côte d'Ivoire: Incursion dans le monde des femmes et hommes d'affaires ivoiriens (suite 2)

cote d'ivoire, éconmie, alassane dramane ouattara, crise, rebelles, rebellion armée, rebellions, rebellion, ressources naturelles, affaires
Cheick Karamoko (Swindevco)
Rien ne va plus entre Cheick Karamoko et ses amis d'hier. En 2004, au moment de la création de Swindevco, société spécialisée dans les réseaux de téléphonie, Cheick Karamoko était proche de Zoumana Bakayoko, frère d'Hamed Bakayoko, actuel ministre ivoirien de l'intérieur, qui détenait à l'époque le portefeuille de la poste, des télécommunications et des NTIC. Cette proximité avait permis à Swindevco de décrocher plusieurs contrats avec les entreprises de téléphonie mobile. Mais Karamoko serait actuellement en bisbilles avec son ancien associé. Il se serait rapproché d’Amadou Soumahoro, secrétaire général du Rassemblement des républicains (RDR), connu pour être critique vis-à-vis d'Hamed Bakayoko au sein du parti d'Alassane Ouattara.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
Lambert Fêh Késsé (SGBCI)
L'ancien directeur des impôts sous Laurent Gbagbo, Lambert Fêh Kessé, a renoncé à son mandat d'administrateur de la Société générale de banques en Côte d'Ivoire (SGBCI) au lendemain de la dernière assemblée générale des actionnaires, fin août. Lambert Fêh Késsé présidait la Société ivoirienne de Banque (SIB), banque publique, avant d'être limogé en août par le ministre des finances, Charles Diby Koffi, et remplacé par Georges N'Dia, originaire de la ville de Bouaflé (Centre ouest), tout comme le ministre Diby.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
MATHIEU KADIO-MOROKRO (Petro Ivoire)
Originaire d'Agnibilékrou en pays Agni (Est), Mathieu Kadio-Morokro, le président de la société de distribution de produits pétroliers Petro Ivoire, vient d'introduire sa société en Bourse, à Paris. L'homme d'affaires, qui a réalisé l'ensemble de sa carrière dans ce secteur, a notamment été en poste comme directeur des opérations de Shell,avant de créer sa propre société dans les années 90. Mathieu Kadio-Morokro préside aussi, depuis plus de dix ans, le Groupement professionnel de l'industrie du pétrole (GPP) à Abidjan.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
PARFAIT KOUASSI (DPCI)
PDG de Distribution pharmaceutique de Côte d’Ivoire, filiale de la Coopérative française d’exploitation de récupération pharmaceutique, Parfait Kouassi peut enfin s'adonner à sa seconde passion après la pharmacologie ! Il vient d'accéder à la présidence du Comité national des supporters des Eléphants. Cette structure, placée sous la tutelle du ministère des sports et des loisirs, est chargée de fédérer les supporters de l’équipe nationale de football. Connu pour son combat contre le trafic des faux médicaments en Côte d'Ivoire, Parfait Kouassi milite au Parti démocratique de Côte d'Ivoire et préside l'Ordre des pharmaciens.
cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires

YVES BRA (Hapitrading Bra)

Yves Bra, 47 ans, ancien salarié du groupe Sifca et fils de feu Denis Bra Kanon, tout-puissant ministre de l'agriculture sous Felix Houphouët-Boigny, vient de créer Hapitrading Bra (HB). De droit ivoirien, HB, dont le capital se monte à 55 millions de F CFA, représentera en Afrique Beauvallet, spécialisée dans la production, la distribution et la transformation de viande. La création de cette société a été appuyée par le ministre ivoirien du commerce, Dagobert Banzio, et par celui de la production animale, Adjoumani Kouassi. HB est en négociation pour être le fournisseur exclusif en viande de l’armée et de plusieurs institutions d’Etat.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
DOMINIQUE KACOU (CIE)
Dominique Kakou a été nommé le 22 août, nouveau directeur de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), filiale du fonds d’investissement américain Emerging Capital Partners (ECP) et dont le français Bouygues est l'un des actionnaires. Cette décision a été entérinée lors d
'un conseil d'administration à Paris. Proche de l’ancien président de la CIE Marcel Zadi Kessy, Dominique Kakou, qui remplace à ce poste Flore Djédji Konan, occupait précédemment la fonction de directeur général adjoint chargé du pôle de l’administration et des finances. Flore Djédji Konan devrait rejoindre la holding Finagestion, qui supervise les secteurs de l'eau et de l'électricité en Côte d'Ivoire.

FRANCK KONAN-YAHAUT (Shell)
Evoqué dans la rubrique "Marabout" de notre précédente édition (LC nº615), Franck Konan-Yahaut nous demande de préciser qu'il n'a pas été nommé "directeur de Shell pour l’Afrique de l’Ouest" comme nous l'avons indiqué, mais plutôt responsable "Business Unit Shell pour le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire". En outre, il ne connaît, ni de près, ni de loin Anne Marie Konan Payne et l'ancien premier ministre ivoirien Seydou Diarra, car "Shell étant une société privée, les mouvements de personnel ne font l'objet d'aucune influence politique". Shell, une exception africaine !


ISMAÏLA DIABY (Mediapolis Afrique)

Directeur de la société Mediapolis Afrique, spécialisée dans les études et les stratégies marketing, Ismaïla Diaby est le nouveau consultant en communication de la présidence ivoirienne. Il projette de lancer, fin 2011, une montgolfière géante qui traversera plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest. Un projet soutenu par Nestlé. Formé en France chez l'américain Control Data Institute, Ismaïla Diaby a ouvert des antennes de Mediapolis Afrique au Burkina Faso, au Niger, au Sénégal, au Mali ainsi qu’au Togo.

FRANCK KONAN YAO (Shell)
L'Ivoirien Franck Konan Yao, qui occupait le poste de directeur financier de la filiale de Shell au Ghana, a été nommé, fin juin, directeur Afrique de l'Ouest de la major. Basé à Abidjan, il succède au Français Alain Carreau. Franck Konan Yao est un parent d'Anne Marie Konan Payne, la directrice du Centre d'information et de communication gouvernementale (CICG), proche de l'ancien premier ministre Seydou Diarra.

cote d'ivoire,éconmie,alassane dramane ouattara,crise,rebelles,rebellion armée,rebellions,rebellion,ressources naturelles,affaires
NINA BINTOU TOURÉ (PR Conseils)
La dirigeante de la société de communication et de relations publiques PR Conseils, Nina Bintou Touré, a été nommée directrice de la communication et porte-parole du ministre ivoirien de l’intérieur, Hamed Bakayoko. Avant sa nomination, Nina Bintou Touré s’occupait déjà de l’organisation des événements privés (anniversaire, baptême…) à la résidence du ministre d’Etat.


22/08/2012

Planète Terre: Mercredi 22 août, l'humanité a déjà épuisé son crédit annuel de ressources naturelles

planète terre, humanité, ressources naturelles, pillages
Mauvaise nouvelle pour la planète. Cette année, il n'aura fallu que 234 jours à l'humanité pour consommer toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en un an. Nous avons atteint, mercredi 22 août, le "Global Overshoot Day", le "jour du dépassement". En d'autres termes, nous vivrons à crédit jusqu'à la fin de l'année.

"L'heure du bilan a sonné", estime l'organisation non gouvernementale Global Footprint Network (GFN), qui calcule chaque année cette empreinte écologique. Le processus d'épuisement des ressources naturelles s'accélère : le "jour du dépassement" intervient cette année trente-six jours plus tôt qu'en 2011. En 2005, la limite fut atteinte un 20 octobre ; en 2000, c'était un 1er novembre.

Depuis 2003, les experts de GFN évaluent la quantité de ressources à travers le monde et la manière dont elles sont gérées. Avec pour unité de mesure l'hectare global (hag), la méthode consiste à comparer cette "biocapacité" à la consommation réelle de chaque pays.

UNE SEULE PLANÈTE NE SUFFIT PLUS


Cette année, leur système de calcul a été affiné et a permis de publier de nouveaux chiffres, plus précis, pour les cinquante dernières années. Le résultat ? "Un déficit écologique qui se creuse de manière exponentielle depuis cinquante ans", constate Mathis Wackernagel, fondateur de GFN.

Une seule planète ne suffit plus pour subvenir à nos besoins et absorber nos déchets. Désormais les besoins de l'humanité dépassent de 50 % les ressources disponibles, lesquelles ont quasiment diminué de moitié depuis 1961.

planète terre, humanité, ressources naturelles, pillages


Les experts du Global Footprint Network comparent la biocapacité de chaque pays et sa consommation réelle à l'aide d'une unité de mesure, l'hectare global (hag) par habitant.

Rappelant que les risques de pollution (chimique, radioactive, etc.) ne sont pas comptabilisés dans cette étude, le président de GFN prévient : "La dégradation des milieux naturels se traduit inévitablement par une baisse des surfaces productives et notre dette, qui s'alourdit, condamne aux dépens les générations futures."

En 2008 (les données pour les années suivantes ne sont pas encore traitées), l'empreinte écologique de l'humanité s'élevait à 2,7 hag par habitant pour une capacité limite de 1,8 hag/hab. Principaux responsables du déficit, les rejets de dioxyde de carbone constituent 55 % de l'empreinte écologique mondiale. Le reste revient à l'exploitation des milieux naturels.

PRESSION DISPROPORTIONNÉE


La pression des pays riches est disproportionnée. En tête du classement, le Qatar a fini par dépasser le Koweït et les Emirats arabes unis, avec une consommation de 11,68 hag/hab. Il faudrait cinq planètes uniquement pour absorber la production qatarie de C02.
planète terre, humanité, ressources naturelles, pillages
Au total, sur les 149 pays observés, 60 sont responsables de la dette. En 23e position, figure la France, dont la biocapacité a reculé de 20 % entre 2005 et 2008. Désormais, ses besoins dépassent de 70 % les ressources disponibles. C'est bien au-delà de la moyenne mondiale. Le déficit s'est creusé très vite : le score hexagonal s'élevait à 44 % en 1995, à 54 % en 2005.

Excédentaire, la Chine se place au 73e rang du classement. Le géant asiatique est le premier émetteur mondial de gaz carbonique par tonne métrique, mais son empreinte écologique est relativisée une fois rapportée au nombre d'habitants.
planète terre, humanité, ressources naturelles, pillages
Le rapport de 2012 sur l'état de la planète, mené conjointement avec l'ONG WWF, complète ces résultats. Entre 1970 et 2008, la biodiversité a chuté de 30 % à l'échelle du globe, et les chercheurs estiment qu'au moins 0,01 % des espèces vivantes disparaissent chaque année. Le chiffre correspond aux dernières estimations de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). "Il existerait sur Terre entre 15 et 20 millions d'espèces animales et végétales. Parmi elles, 19 817 sont en train de disparaître", témoigne Florian Kirchner, chargé de programme sur l'extinction des espèces.
planète terre, humanité, ressources naturelles, pillages
Pour M. Wackernagel, ni l'austérité ni la croissance n'éviteront la faillite du système, le défaut de régénération de la Terre sera le facteur limitant de notre économie. "Car la tendance finira par se renverser, que ce soit à dessein ou par désastre."

Albelle Di Napoli, Le Monde.fr | 22.08.2012 à 11h48 • Mis à jour le 22.08.2012 à 15h02